Sauzé en chantier

Accompagnement artistique du PLU de Sauzé Vaussais (2011)

http://sauze-en-chantier.over-blog.com/

Notre proposition se déployait en 3 temps forts d’une semaine  sur une période de 6 mois. Elle consistait en un dispositif d’actions, d’interventions et de créations directes sur l’espace public au sein duquel le travail d’accompagnement du projet nourrissait le processus de création et vice versa.
Notre proposition ne scindait donc pas les missions d’accompagnement et de création, mais elle les intégrait en
les faisant se nourrir l’une et l’autre.
Notre proposition constituait un dispositif qui, par des interventions plastiques, transformait l’espace public en une véritable ZTT (Zone de Transformation Temporaire)
Au centre de ce dispositif, une cabane de chantier, lieu mobile et itinérant de travail, de convivialité, de
rencontre, d’information, de collecte et de mise en forme d’envies et/ou de réactions et de diffusion des résultats
Le dispositif que nous proposions reprenait totalement l’esthétique d’un petit chantier de voirie  :
– une cabane de chantier
– du rubalise
– des cônes signalétiques
– des éclairage de chantier : flashers
– costumes : des combinaisons de travail permettant d’identifier clairement les personnes oeuvrant sur ce chantier
– un panneau d’affichage Z.T.T. (Zone de Transformation Temporaire)
– un panneau d’affichage « CHANTIER CONSEILLE AU PUBLIC »

A ce dispositif de base, s’ajoutaient différents dispositifs de communication et de convivialité :
– cuisine de rue
– panneaux d’affichage et de cartographies sensibles
– espace documentaire.

A l’intérieur de la cabane, un espace de travail, véritable micro-atelier mobile de production graphique et audiovisuelle intégrant ordinateurs, imprimantes, (ordinateurs, imprimantes, copieur…) capable de produire in-situ et dans des délais très brefs (au jour le jour) des affiches, des photographies, des petits contenus
vidéo, des diapositives, des autocollants.

Cet atelier était également transformable en studio de prise de vue,
(photomaton, réalisations de portraits…)
La cabane  était le centre névralgique d’une mise en chantier symbolique aboutissant à une transformation
réelle, éphémère, fragile de l’espace de la ville par l’équipe artistique. Elle est le lieu qui catalyse, mais aussi
qui récolte, qui met en oeuvre et d’où émane les questionnements en cours, glanés et collectés au fils de la présence in-situ.

Visitez le blog du projet sur

http://sauze-en-chantier.over-blog.com/

Architecture(s) Art(s) Espace(s) public(s)