Cour TT r² = Surface d’échange

Occupation surprise de l’espace public de Courpière (63) dans le cadre de l’étude « Habiter autrement les centres bourgs en milieu rural » du 14 au 20 novembre 2012.

Hypothèse :

L’occupation artistique et temporaire d’un lieu  doit conduire à la transfiguration de l’espace public pour questionner sa reconfiguration.

Notre proposition d’intervention en partant d’une action réelle de transformation et de vie in situ tentait d’interroger et de valider une série d’hypothèses opératoires

  • par rapport à l’automobile (stationnement) :

  • par rapport aux matériaux de constructions envisageables (récupération, revalorisation des ressources locales),

  • par rapport à l’auto construction plutôt qu’achat sur catalogue

  • par rapport à la pérennité d’un aménagement de l’espace public, notre proposition s’inscrivait volontairement dans l’hypothèse de l’aménagement éphémère

  • par rapport aux programmes d’équipement collectif dans l’espace public : notre proposition travaillait autour d’activités habituellement pratiquées dans des programmes d’habitat et d’équipements culturels (cuisiner, manger, travailler, le de convivialité et de partage, lieu d’expression et de culture

  • par rapport a la question d’espaces publics auto-géré par les habitants

  • par rapport à la consommation énergétique l’installation fonctionnait intégralement avec 16 A de puissance consommation totale pour un espace public éclairé et chauffé au mois d’octobre en Auvergne

  • par rapport à la charge symbolique et culturelle du local et d’un passé industriel : refaire fumer une ancienne cheminée d’usine, récupération aux anciennes usines Couzon

  • par rapport à l’intégration de programmes culturels dans l’espace public

Retrouvez l’ensemble du projet de l’équipe mandataire sur le blog coeur2Courpère

Architecture(s) Art(s) Espace(s) public(s)